Suite à l’énorme perturbation provoquée par le coronavirus dans le secteur du tourisme, des changements majeurs de comportement ont été observés auprès des propriétaires et des invités. Ainsi, les gestionnaires de propriétés se demandent notamment à quel(s) changement(s) ils doivent s’attendre dans les habitudes de réservations des invités après le coronavirus. Ces changements seront-ils temporaires ou faut-il s’attendre à ce qu’ils fassent partie de « la nouvelle normalité » ?

Bien entendu, personne ne le sait avec certitude. Mais nous pouvons raisonnablement réaliser quelques prédictions pour nous aider à nous préparer à ce qui nous attend. Nous avons passé en revue les données initiales d’AirDNA, des opinions d’experts et des spéculations, pour tenter d’envisager quelques changements possibles dans les habitudes de réservation des clients que nous pourrions voir dans le secteur du tourisme, dans les mois et les années à venir. Le temps nous dira si ces prévisions s’avèrent correctes, mais en tant que partie intégrante du secteur, nous devons être prêts à envisager tous les scénarios.

Les réservations de dernière minute prédominent, mais pour combien de temps ? 

Comme tout le monde le sait, les réservations sont en baisse dans tous les domaines. Au départ, les réservations pour le milieu de 2020 et au-delà étaient restées relativement stables. Cependant, plus le temps passe et plus le monde entier se rend compte que la situation actuelle n’est pas près d’être terminée, et ces réservations ont alors bien ralenti.

Cela dit, bien que le nombre total de réservations effectuées ait considérablement diminué, il existe deux types particuliers de réservations qui ont connu une forte augmentation: les locations à moyen terme et les réservations de dernière minute.

Nous avons déjà expliqué pourquoi les locations à moyen terme connaissent à l’heure actuelle une forte augmentation (et comment adapter son entreprise de locations en conséquence), mais la récente augmentation des réservations de dernière minute mérite d’être explorée ici. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la fenêtre de réservation s’est rétrécie. La première, et sans doute la raison la plus importante, est que les gens ont cherché un endroit où rester en ce moment en raison des diverses restrictions, interdictions de voyager et confinements. Il peut s’agir de travailleurs essentiels et de personnel médical se rendant dans des zones à risque, de personnes bloquées à l’étranger qui ne peuvent plus rentrer chez elles, ou peut-être des individus qui ont réalisé que leur emplacement actuel n’était pas prêt pour une longue période d’isolement.

De plus, il y a ceux qui ont opté pour la location à court terme comme moyen d’auto-quarantaine, en particulier dans les destinations non urbaines (plus à ce sujet ci-dessous). Enfin, il y a ceux qui ont cherché des vacances alternatives après que leurs plans initiaux aient été perturbés, mais ceux-ci représentent probablement une proportion beaucoup plus faible de l’activité de réservation que nous pouvons observer actuellement.

La grande question à ce sujet est de savoir combien de temps les réservations de dernière minute resteront la norme. On peut dire que tout cela dépend de l’évolution de la pandémie. Nous ne sommes certainement pas des experts médicaux, mais selon l’opinion scientifique dominante, il existe un risque réel de voir l’épidémie se poursuivre. Si cela reste une probabilité, les invités seront naturellement moins enclins à réserver leur séjour longtemps à l’avance, par peur d’un retour des restrictions.

Une plus grande flexibilité sera requise

Compte tenu de la prudence susmentionnée des invités, il sera plus important que jamais, pour les gestionnaires de propriétés et les propriétaires, de faire preuve de souplesse. En gros, cela signifie donner la possibilité aux invités, dont les réservations pourraient être perturbées à l’avenir, d’annuler leur séjour gratuitement ou à faible coût. Bien que les annulations puissent être frustrantes, les propriétés avec des politiques d’annulation plus flexibles ont tendance à être davantage réservées.

De même, les gestionnaires de propriétés devront être aussi flexibles que possible en ce qui concerne les modifications de réservations. Permettre aux clients de déplacer leurs dates de réservation gratuitement est sans doute le moyen le plus efficace de réduire les annulations. En plus de cela, mettre en place un bon, à utiliser par vos invités pour réserver votre propriété à une date ultérieure, pourrait être une bonne façon de les empêcher de demander un remboursement complet – ou de prendre le crédit offert par les canaux de vente et de réserver une autre propriété à la place. Plus d’informations sur le crédit et le report de réservation sont disponibles ici.

Enfin, les gestionnaires de propriétés devront également être flexibles sur le prix, du moins au début. Une baisse temporaire des tarifs de locations sera nécessaire pour reconquérir les invités au cours des premiers stades du rétablissement. Les effets économiques de l’épidémie ont touché les consommateurs. Ainsi, ceux-ci rechercheront probablement des prix plus bas afin de pouvoir voyager de nouveau. Gardez un œil sur les modèles de tarification de vos concurrents et ajustez les vôtres en conséquence.

Nouvelles destinations

Même si personne ne prétend le prédire avec une certitude absolue, de nombreux commentateurs et experts pensent que le type de destinations que les invités recherchent est susceptible de changer. Les destinations rurales et non urbaines ont connu une forte augmentation de la demande récemment, alors que les invités tentent d’échapper aux villes animées au profit du « luxe isolé ». Cependant, cela a depuis été jugé irresponsable et été condamné dans de nombreux endroits, car ceux-ci n’ont souvent pas l’infrastructure médicale pour supporter un afflux important de touristes.

À plus long terme, selon toute vraisemblance, la demande pour les sites ruraux et de loisirs est susceptible d’augmenter à mesure que les individus sont libérés du confinement. Ceux qui ont été enfermés dans les villes chercheront des espaces verts, et ceux qui auraient opté pour une destination urbaine pour leurs voyages hésiteront à prendre le risque de se mêler aux foules habituelles.

On peut dire que les propriétaires de locations situées dans des zones non urbaines seront les mieux placés pour le rebond à court terme, car ils peuvent promouvoir et commercialiser leur éloignement comme un avantage. Les destinations qui ne sont accessibles qu’en voiture ou qui ne nécessitent aucun transport public peuvent en fait être perçues comme préférables dans les premiers stades du rétablissement. Cependant, nous vous déconseillons de faire de la publicité pour des propriétés en indiquant qu’elles sont un refuge idéal ou qu’elles sont parfaites pour le confinement. En effet, de nombreux canaux de location et OTA suivent les directives du gouvernement et ne voient pas d’un bon oeil ce comportement.

Cela ne veut bien sûr pas dire que les locations urbaines sont mortes pour toujours. Les grandes villes seront toujours un point névralgique pour les visiteurs, et les attractions touristiques finiront par voir une augmentation de la demande. Mais un tel rebond peut arriver plus lentement sur les marchés urbains que dans les zones rurales. Les voyages d’affaires pourraient être une exception. En effet, certains ont prévu une reprise des voyages d’affaires avant les voyages d’agrément. Cependant, cette prévision fait débat. De nombreux employés s’adaptent désormais à de nouvelles façons de travailler et certains pensent que le télétravail numérique deviendra davantage la norme à l’avenir, même si l’idée que cela remplacera entièrement les voyages d’affaires semble quelque peu exagérée. En effet, les voyages d’affaires intérieurs en Chine reprennent déjà lentement, et il n’y a aucune raison de penser que la même chose ne se produira pas ailleurs.

Les invités accorderont davantage d’importance à l’hygiène et à la propreté

Si, comme nous l’avons vu précédemment, les comportements des invités peuvent changer, leurs valeurs peuvent évoluer également. Nous pensons notamment à l’importance accrue de l’hygiène et de la propreté. Mettre l’accent sur les conditions sanitaires des propriétés sera de la plus haute importance pour ceux qui cherchent à persuader les invités de venir séjourner chez eux à la suite du virus. L’époque où certains propriétaires auraient pu s’en tirer avec un peu de négligence ou un nettoyage moins approfondi (en particulier dans les hébergements bas de gamme) est révolue. De nombreux clients n’accepteront plus que des propriétés absolument impeccables dans un avenir prévisible.

Indiquer les procédures de nettoyage que vous avez mises en place sera à la fois nécessaire et avantageux pour sécuriser les réservations. N’oubliez pas que les locations de vacances seront en concurrence avec les hôtels qui ont généralement des protocoles de nettoyage beaucoup plus rigoureux. Ainsi, détailler les précautions supplémentaires que vous prenez contribuera grandement à apaiser les inquiétudes des invités. En effet, le caractère plus privé de la location de propriétés dans son ensemble peut être un atout considérable sur les logements publics plus fréquentés comme les hôtels – à condition que les propriétés soient promues correctement et de manière responsable.

En raison de cette importance accrue de la propreté, les invités peuvent être davantage enclins à payer pour des services de nettoyage qu’ils ne l’étaient dans le passé. Le coût supplémentaire peut être rassurant et garantir que la propriété est hygiénique et sûre. Cependant, toute augmentation de prix doit être proportionnée aux services supplémentaires offerts. Vous pouvez également envisager de proposer des « packs d’hygiène », comme un désinfectant pour les mains et des masques jetables pour aider les invités à se sentir en sécurité.

Conclusion

La situation actuelle semble changer chaque jour et personne ne sait avec certitude à quoi va ressembler l’avenir du secteur du tourisme. Cependant, le tourisme finira par rebondir (il le fait toujours). Anticiper les façons dont les habitudes de réservation des invités peuvent changer peut aider les gestionnaires de propriétés et les propriétaires à se préparer à ce qui deviendra la nouvelle norme.

Touchez vos invités sur plusieurs canaux